Le coronavirus affecte les entreprises en augmentant le nombre d’employés travaillant à distance au-delà de la capacité prévue

La nouvelle épidémie de coronavirus est un problème de santé majeur dans le monde entier. Pour contribuer à prévenir la propagation du nouveau virus, les organisations, entreprises et sociétés protègent leur personnel et permettent aux employés de travailler à distance. Cette pratique a pour but de limiter les contacts individuels avec de grands groupes ou des foules (au restaurant, dans les bureaux ou encore les transports en commun, par exemple), propices à la propagation des virus.

C’est pourquoi travailler de chez soi est devenu courant dans de nombreuses régions soucieuses de la santé publique cette semaine. Selon la BBC, la ville de Suzhou a déclaré que les entreprises resteraient fermées jusqu’au 8 février, si ce n’est plus. En 2018, Suzhou avait une population de plus de 10,7 millions d’habitants.

Le 30 janvier, l’Organisation mondiale de la santé a qualifié l’épidémie de crise sanitaire mondiale. En réponse, le ministère américain a émis un avis d’alerte de niveau 4 pour la Chine (ne pas voyager). Le Département d’État a également ordonné que tout le personnel américain autre que le personnel d’intervention et les membres de leur famille quittent la région de Wuhan.

Ces précautions entraînent une augmentation inattendue des travailleurs mobiles ; de nombreuses organisations ne disposent pas de suffisamment de licences de réseau privé virtuel (VPN) pour répondre à la hausse du nombre d’utilisateurs. Il s’agit d’un risque grave car les employés n’auront pas accès aux ressources de l’entreprise ou, pire, ils y accéderont via des connexions non sécurisées.

Les organisations et les entreprises des zones concernées doivent revoir leurs plans de continuité des activités. Le National Law Review a publié une introduction utile aux employeurs et aux organisations qui gèrent des effectifs sensibles aux épidémies du coronavirus. De plus, il convient de tirer parti des « 5 bonnes pratiques pour garantir la continuité des activités » de SonicWall.

Qu’est-ce que le coronavirus ?

Le coronavirus (2019-nCoV) est une maladie respiratoire identifiée pour la première fois à Wuhan, en Chine, mais des cas ont depuis été signalés aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Allemagne, en France, en Thaïlande, au Japon, à Hong Kong et dans neuf autres pays. Afin de contenir le virus, les autorités chinoises ont suspendu les voyages en avion et en train dans la région de Wuhan.

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (Centres de contrôle et de prévention des maladies, CDC), les premiers patients de l’épidémie en Chine « auraient eu un lien avec un grand marché de fruits de mer et d’animaux, suggérant une propagation de l’animal à l’homme. Cependant, de plus en plus de patients n’auraient pas été exposés aux marchés aux animaux, ce qui indique une propagation d’homme à homme. À l’heure actuelle, on ne sait pas avec quelle facilité ou durabilité ce virus se propage entre les personnes. »

Les derniers développements de la situation sont disponibles via les CDC : Nouveau coronavirus 2019, Wuhan, Chine.


Solutions VPN pour les employés qui travaillent à distance

Pour aider les organisations à mettre en œuvre de façon rentable la technologie VPN auprès du nombre croissant de leurs employés travaillant à distance, SonicWall rend disponibles ses produits et services d’accès distant pour les clients nouveaux et existants à des tarifs très promotionnels. Nous offrons également des packs de solutions de sécurité dédiés aux nouveaux clients grands comptes ou PME.

Ces offres spéciales ouvrent gratuitement l’accès à Secure Mobile Access (SMA) pour les appliances virtuelles à l’échelle des grandes entreprises et des PME. Elles incluent également une réduction de prix importante sur Cloud App Security et sur l’outil de protection des terminaux, Capture Client, en cas d’association avec SMA.

Ces packs ont été créés pour inclure tout le nécessaire pour assurer la protection des employés en dehors du réseau :

  • Accès gratuit à Secure Mobile Access (SMA) pour les appliances virtuelles
  • Remise importante sur l’outil de protection des terminaux Capture Client
  • Remise importante sur Cloud App Security
  • Remise importante sur les contrats d’assistance et les services de mise en œuvre à distance
  • Nouvelles licences VPN Spike de 30 et 60 ours pour les clients de la série SMA 100 et 1000

This post is also available in: Anglais Portugais - du Brésil Deutsch Japonais Coréen Espagnol Chinois simplifié

Agasthiamani Sankaran
Product Manager | SonicWall
Agasthiamani Sankaran oversees SonicWall’s Secure Mobile Access (SMA) and Web Application Firewall (WAF) products. Prior to this position, Sankaran held QA lead roles at SonicWall, Juniper and HCL Cisco Offshore Development Center. He has 15-plus years of experience in the technology space across CDN, WAN optimization, adaptive streaming and enterprise network security.
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire